Ce que vous ne devez jamais faire après avoir couru

Après avoir couru, il y a certaines choses que vous ne devez pas faire. Évidemment, vous n’avez qu’une envie, c’est de vous allonger et de vous reposer, mais n’oubliez pas que c’est à ce moment-là que commence un moment très important : la récupération.

Vous avez transpiré, vous vous êtes dépensé, vous avez mangé et enfin, vous vous êtes reposé : toutes les choses évidentes et naturelles que tout le monde fait après une bonne course. Vous êtes également de bonne humeur, même si la course à pied vous a beaucoup fatigué. C’est le moment d’être sur ses gardes pour s’assurer de ne pas perdre les bénéfices de l’entraînement, en prenant quelques précautions. 

En voici quelques-unes.

1. La récupération 

La récupération est la phase qui suit immédiatement l’entraînement, d’un point de vue physique. Après la fatigue, vos muscles ont besoin de retrouver du tonus. C’est pourquoi il est nécessaire de ne pas attendre trop longtemps, mais d’accompagner la récupération pendant que le corps est encore chaud : s’arrêter immédiatement après l’entraînement, c’est comme arrêter la voiture en cinquième vitesse. 

Une séance de 5 à 10 minutes avec un rouleau en mousse et de légers étirements est donc recommandée : le rouleau en mousse stimulera la circulation et l’apport sanguin aux muscles, leur permettant de se reconstruire correctement. Il est important de l’utiliser sur les muscles particulièrement tendus jusqu’à ce que vous les sentiez détendus. Cela aura un avantage immédiat : la récupération sera plus efficace et plus rapide.

2. S’arrêter ? Non !

Récupérer ne signifie pas s’arrêter, vous le savez. Évitez de rester assis·e ou allongé·e pendant des heures, commencez plutôt à bouger, mais n’en faites pas trop. L’idéal serait de marcher, en veillant à aller assez vite. L’objectif est que les muscles restent en mouvement grâce à un travail de faible intensité, afin qu’ils ne se contractent pas trop. 

Vous voulez un conseil ? Marchez chaque fois que vous faites des activités que vous pouvez faire debout, par exemple passer des appels téléphoniques : vous n’imaginez pas le nombre de pas que vous pouvez faire en passant de simples appels professionnels au lieu de rester assis·e à votre bureau.

3. Mangez

Il se peut que l’estomac soit congestionné après une séance d’entraînement, et il arrive souvent que l’on s’adapte à cette sensation et que l’on ne mange rien du tout. C’est une erreur.
Le meilleur moment pour manger est pendant les 30 minutes qui suivent une course : au cours de cette période, votre corps brûle mieux ce que vous mangez que pendant la phase de repos. En termes techniques, cela s’appelle une « fenêtre métabolique ».

Dans cette phase, votre corps brûle mieux ce que vous lui donnez, alors ne vous mettez pas dans le pétrin : pensez simplement à manger dans la demi-heure qui suit la fin de votre entraînement. Ne laissez pas passer deux heures, ou vous risquez de vider tout le réfrigérateur !

Si vous n’avez pas faim, faites-vous plaisir avec un en-cas savoureux : barres, chocolat, tout est permis. Essayez de mélanger les glucides et les protéines.

Je voudrais insister encore une fois sur le fait que la récupération est une partie fondamentale de l’entraînement et qu’elle ne consiste pas à s’allonger devant un film : ce que je vous invite à faire, c’est une récupération dynamique, à faible intensité, en maintenant le moteur à très bas régime.

Descubre más en www.deporvillage.fr

Résumé
Nom de l'article
Ce que vous ne devez jamais faire après avoir couru
Description
Ce que vous ne devez jamais faire après avoir couru Après avoir couru, il y a certaines choses que vous ne devez pas faire. Évidemment, vous n'avez qu'une envie, c'est de vous allonger et de vous reposer, mais n'oubliez pas que c'est …
Auteur
DeporVillage
Nom de l'éditeur
DeporVillage
Logo de l'éditeur
Ce que vous ne devez jamais faire après avoir couru

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.