Circuler en peloton, la technique de l´éventail 

Si on parle de vélo de route on parle des sorties de groupe qu´on a évoqué dans cet article antérieur de notre blog.  Lorsqu´on circule en peloton, on doit prendre des précautions spéciales. Cependant, on ne rentrera pas dans les détails cette fois des règles de circulation, on va plutôt ici continuer à apprendre la technique pour rouler en groupe. 

En cas de vent latéral, notre peloton va commencer à former des éventails.

L´esthétique qui découle de l´image de peloton qui serpente sur la route peut être grande si vous la voyez à la télévision, mais si vous êtes immergés dans le groupe, il est bon que vous teniez compte des conseils suivants.   Une des difficultés pour le groupe qui peut se présenter est que la route ne soit pas fermée à la circulation, ce qui demande alors de redoubler d´attention pour assurer sa sécurité. 

– Avec un vent latéral, si la route est ouverte à la circulation, le plus sûr est de circuler en groupes de trois cyclistes échelonnés, en essayant de ne pas envahir la chaussée dans la mesure du possible.  La rotation en plein éventail c´est comme ne pas y être, n´oubliez pas que la fatigue des premiers est toujours plus grande. 

– Avec deux files la rapidité augmentera et un mouvement se créera d´avancée et de rotation.  La file de côté à l´avant du bas-côté avancera plus vite en laissant que la rotation se produise avec les déplacements depuis la tête jusqu´à la chaussée, en commençant la descente à la partie arrière du peloton. 

– Si la vitesse augmente, le mieux est que vous mettiez les mains sur la partie la plus arquée du guidon. Vos freins seront plus proches de vous et en cas de ralentissement ou de freinage, votre vitesse de réaction sera moindre. 

– À l´heure de tourner mettez-vous sur le côté de la chaussée et sans arrêter de pédaler baissez le rythme jusqu´à ce qu´ils commencent à vous doubler.  Laissez-vous doubler jusqu´à la queue du peloton et quand vous arrivez à la hauteur de l´avant dernier, reprenez votre rythme pour ne pas perdre la place. 

– La différence de consommation d´énergie entre le premier et ceux de derrière est très grande et plus la vitesse augmente, plus la fatigue augmente aussi.  Celui qui est à la tête consommera environ 25% d´énergie de plus que le reste du peloton. 

Il faut savoir rouler en peloton pour être plus fort, et plus on est proches de celui de devant, plus l´effet de succion sera grande.  Il faut contrôler la distance qui nous sépare du cycliste de devant.  Plus la proximité est grande, plus le risque augmente.

Choisi chez Deporvillage tous le produits de Cyclisme

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *