COMMENT TENIR LE GUIDON D’UN VÉLO DE ROUTE PARTIE 1 : LES MAINS SUR LES FREINS

Comment placez-vous vos mains sur un vélo de route ? Il est clair qu’il existe plusieurs options.

Le guidon lui-même a été conçu dans cette optique et, en fait, les alternatives sont multiples.

Il y en a trois en particulier :

– avec les mains sur les freins

– avec les mains sur la partie haute du guidon

– avec les mains en prise basse, dans la courbe du guidon lui-même

Il est vrai que la prise sur le guidon peut également être influencée par les habitudes et la posture du cycliste, « comment se sentir plus à l’aise », mais aussi par les ambitions du cycliste lui-même. Mais n’oubliez pas qu’il existe des « règles » non écrites qui doivent être respectées.

Aujourd’hui, nous allons examiner la prise des freins.

TENIR LE GUIDON AVEC LES MAINS SUR LES FREINS

La position est très simple et intuitive. C’est sans doute la prise la plus courante et probablement la plus confortable et la plus utilisée, aussi parce que c’est la seule qui peut être utilisée en montée, en ligne droite et, dans certaines situations, également en descente. Elle garantit un bon compromis entre aérodynamique et confort, avec le grand avantage de toujours avoir les freins à proximité.

C’est la prise classique pour pédaler en ligne droite et pour les sorties sans trop de montées. Lorsque l’on augmente la vitesse, il faut plier un peu les coudes pour obtenir une position plus aérodynamique.

Si vous regardez les courses à la télévision, vous vous rendrez compte que c’est aussi la position la plus utilisée par les professionnels lorsqu’ils sont en groupe, à une vitesse peu élevée, car elle peut être maintenue pendant de nombreuses heures sans effort particulier.

C’est toutefois la montée qui donne le plus de résultats : elle permet une position confortable, avec la cage thoracique suffisamment ouverte pour faciliter la respiration.

De cette façon, il est également très rapide de monter sur les pédales sans avoir à changer la position des mains et, dans les situations de plus grand effort, cela favorise l’action des jambes et du torse.

Attention toutefois, en descendant, la situation change légèrement : s’il s’agit d’une petite pente et que vous vous en approchez de manière détendue, ce type de prise fonctionne toujours, mais si vous allez à pleine vitesse, vous devez recourir à la prise basse.

EN BREF

La position des mains sur les freins peut être utilisée :

– En montée, assis ou en danseuse

– En plaine, même en groupe, mais pas en sprint

– En descente, quand il n’y a pas besoin de réduire la vitesse

Tous les produits de cyclisme sont disponibles sur Deporvillage

Stefano Francescutti

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *