Courir sous la pluie
Équipez vous avec Deporvillage pour la saison automne-hiver

Suivez les conseils des champions de parcours de montagne d’Agustí Roc pour pratiquer votre sport favori avant l’arrivée de la pluie et du froid

Malgré le fait que l’on prévoit un automne plus chaud et plus sec que la normale, l’arrivée des saisons froides engendrent une augmentation des pluies, ce qui oblige les sportifs à vérifier leurs armoires. Le champion de parcours de montagne Agustí Roc, consultant du e-commerce leader dans le sud de l’Europe en matériel sportif Deporvillage.fr, nous donne les clés pour nous équiper correctement, ce qui nous permettra de maintenir un rythme d’entraînements sans aucun risque.

Le dicton populaire le dit :  » s’entraîner sous la pluie vaut deux entraînements « . Et, s’il est vrai que se reposer pendant les jours pluvieux est une bonne option, courir sous la pluie peut être une expérience très amusante et profitable, surtout lorsqu’elle est réalisée en groupe. Cependant, il faut prendre en compte les différents aspects d’équipement, de sécurité et de motivation, qui rendront certains moments délicats ou adverses au niveau climatique plus supportables.

Conseils générales :

  • Sortez courir en groupe ou accompagné ; c’est la meilleure option pour vous motiver face au mauvais temps.
  • Ne commencez pas à courir sans vous échauffer au préalable à l’abri, en réalisant des exercices de mobilité et des étirements avec une élongation active, jamais passive, tels que des mouvements latérales, des élévations de genoux et talons, des bras etc.
  • N’oubliez pas de vous hydrater, et ingérez plus de calories pendant les journées les plus fraîches.
  • Appliquez des crèmes chauffantes et protectrices sur les jambes qui évitent à l’eau de pénétrer.
  • Pour lutter contre les frottements produits par l’humidité des pieds, utilisez des chaussettes de qualité et étalez de la vaseline ou une crème anti-frottements si nécessaire-
  • Choisissez des routes faciles, sur des zones urbaines comme pour des parcours de trail, et sélectionnez bien vos chaussures en fonction du type de parcours, avec une semelle lisse pour le bitume ou une huile spéciale pour la montagne, afin de ne pas accumuler de boue.
  • S’il pleut beaucoup lorsque vous commencez l’entraînement, il est peut être plus prudent de changer d’entrainement et d’opter pour renforcer d’autres parties du corps avec des exercices d’escaliers, des petits sauts, des techniques de courses, sans oublier les exercices d’étirements lorsque la session se termine.
  • Si vous avez une session d’entraînement intense avec des intervalles, il serait mieux de le laisser pour un autre jour, puisque pendant les temps de repos vous pouvez vous refroidir excessivement et tomber malade, ce qui compromettrait vos prochaines sessions et votre plan d’entrainement.
  • Lorsque vous terminez le parcours, portez des vêtements secs pour réaliser les entrainements dans un lieu à l’abri et chaud, ou prenez avant un bain chaud, et laissez les étirements pour la fin.

L’équipement

L’intensité de la pluie, la température et la superficie sont des facteurs qui influencent nos vêtements. Lors des journées peu froides, un t-shirt et une casquette avec visière suffiront, mais si la pluie apparaît, vous n’aurez pas d’autre choix que de continuer à courir, et à ce moment vous apprécierez d’avoir pris les précautions adéquates. Nous devons être préparés pour les conditions automnales et hivernales, et disposer d’un équipement adéquate pour ne pas se blesser ou attraper un rhume.

  • Il est très important de ne pas trop se couvrir. Même si au début vous avez froid et vous sentez inconfortable dans l’eau, votre température corporelle s’adaptera immédiatement.
  • Les vêtements d’entraînements doivent être synthétiques, et vous devez éviter de porter des t-shirts et des pantalons en coton puisqu’ils retiennent l’eau, et alourdissent tout en provoquant de l’inconfort.
  • Portez des vêtements de couleurs claires avec des éléments réfléchissants, surtout si vous vous entraînez en fin de journée.
  • Pendant les jours de pluie persistants et intenses avec des températures froides, vous aurez besoin d’une veste avec une membrane imperméable et respirante à 100%, légère et si possible à capuche. De cette manière, elle permettra d’éviter que vous vous mouilliez, elle gardera la chaleur corporelle et évaporera la sueur afin qu’elle ne s’accumule pas sur les vêtements.
  • Si la pluie est intermittente ou rare, vous pouvez porter une veste coupe-vent légère ou un gilet, qui, même s’il n’est pas imperméable vous protègera si la session n’est pas trop longue et qu’il ne fait pas trop froid. Vous pourrez la transporter facilement à la taille ou dans des poches complémentaires de vos pantalons.
  • Si vous sortez en montagne, il est recommandé de porter un surpantalon léger et imperméable, car il vous garde au sec, au chaud et propre.
  • Les chaussures doivent avoir une semelle lisse et avec de grandes fentes permettant l’évacuation de l’eau. Si vous vous entraînez dans des chemins et à la montagne, vous devez porter des crampons profonds et très séparés les uns des autres, qui augmentent l’adhérence et évitent l’accumulation de boue.
  • Portez une casquette avec visière pour protéger vos yeux de l’eau afin d’avoir une bonne visibilité et évitez de courir avec le vent en face.
  • Et n’oubliez pas de préparer un sac porte-objets pour emmener avec vous des objets tels que vos clés, téléphone, billets etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *