Des courses sur la route aux courses sur piste : 6 conseils indispensables !

Le Trail Running est une discipline chaque fois plus populaire parmi les runners, mais aussi parmi ceux qui ont toujours marché en montagne et qui veulent désormais accélérer le rythme. 

Qu’est-ce que le Trail Running ? C’est une course de résistance qui se pratique en pleine nature et avec un régime et une condition d’auto-suffisance et de demie-autonomie. Le Trail Running se pratique sur différents types de terrains (montagnes, sable, forêts, dans le désert) et dans différentes conditions environnementales (en été et en hiver, avec de la neige ou du gel, de la chaleur ou du froid). Il s’agit d’une discipline qui vous permet d’avoir un contact spécial avec la nature, loin de vos habitudes et clichés, pour ensuite échapper à la routine.

Qu’est-ce qu’un runner a besoin de savoir pour passer à la course de trail ?

– DIFFÉRENCES ENTRE COURIR OFF ROAD ET COURIR SUR LA ROUTE :

    • Courir sur des terrains non pavés engendre une plus grande consommation d’énergie et une plus grande implication musculaire. Le mouvement réalisé par le muscle de la cuisse continue, aide et entraîne le même muscle pour qu’il s’étire et pour obtenir une bonne tonicité et élasticité. Les bras sont aussi tonifiés grâce au mouvement synchronisé avec celui des jambes, aidant à donner de l’impulsion vers l’avant. Courir en montagne fait particulièrement travailler le fessier.
    • Il faut faire plus attention, le geste athlétique est moins régulier et la foulée est plus courte. Il faut s’habituer à aller plus lentement sans se sentir lent, les temps sont différents à ceux des courses sur la route.
    • Normalement, en trail running, il faut courir vers le haut et vers le bas et ensuite affronter la différence de hauteur.
    • Le trail running entraîne la force et la puissance et habitue l’esprit à s’adapter aux différentes circonstances. Le terrain raide améliore la perception de notre corps ou de nos pieds, puisqu’ils sont habitués à changer de support, avec une force différente pour avancer, pour sentir une consistance différente sous le pied, le sol, l’herbe, les pierres, les roches, pour maintenir un équilibre corporel constant.

– PROCESSUS CALME :

l’entraînement de la route en montée doit être graduel mais constant. Les temps doivent s’améliorer progressivement.

– TOURISME EN PLEINE NATURE :

Le parcours sur les sentiers peut se faire avec différents parcours, mais ils ne sont pas tous en pleine nature. Fuyez la route, le bruit et l’agitation de la ville et la pollution. L’air est beaucoup plus pur loin de la ville et particulièrement en montagne. Si vous êtes à une certaine altitude, vos poumons devront travailler beaucoup plus et même si cela ralentit votre rythme, votre respiration sera considérablement améliorée.

– LA TERRE EN TRAIL RUNNING :

il ne se réalise pas seulement en montagne et si vous en êtes loin vous pouvez opter pour les forêts près de chez vous, sur les sentiers le long d’un fleuve et dans de nombreux cas, près de la mer, dans les forêts de pins ou près des plages sauvages. Même en campagne il y a plusieurs chemins de terre et parfois même en ville dans les zones les plus vertes.

– ÉQUIPEMENTS DIFFÉRENTS DE LA COURSE SUR LA ROUTE :

Courir sur un sentier implique l’utilisation d’équipements qui ne sont pas de route, en commençant par des chaussures qui doivent offrir plus d’adhérence jusqu’aux vêtements pour être prêts en cas d’intempéries. Il est aussi très important d’avoir un sac à dos, qui adhère au corps pour ne pas vous gêner pendant la course, qui contient de l’eau, même pour les entraînements où il n’y a pas de boissons ou de sources à proximité, une veste coupe-vent pour se protéger lorsque l’on arrive au sommet si c’est en montagne ou un complément.  

– NE REGARDEZ PAS LA MONTRE AUTANT QUE SI VOUS ÉTIEZ SUR LA ROUTE.

Avec une différence de hauteur, il serait impossible de maintenir le même rythme et cela n’aurait pas de sens. Parfois, lors des montées les plus difficiles, il vaut mieux marcher rapidement que courir, la vitesse est la même et le pouls est gardé sous contrôle.

 

CONCLUSIONS

Peut-on combiner la course de montagne et la course de route ? Les deux sont des sports aérobiques, mais en ce qui concerne la montagne, le rythme est définitivement plus faible que celui de la route. Courir sur les montées renforce quelques muscules qui conduisent à une diminution possible de l’agilité sur la route. Cependant, si vous êtes passionnés et que vous aimez les deux sports, courez là où vous voulez, mais si vous devez affronter une course sur la route, ne courez pas en montagne la semaine précédente et limitez peut-être les parcours avec des montées tout au long de l’entraînement.  

Pour tous les équipements de trail running, il y a Deporvillage

Karen Pozzi

Summary
Des courses sur la route aux courses sur piste : 6 conseils indispensables !
Article Name
Des courses sur la route aux courses sur piste : 6 conseils indispensables !
Description
Le Trail Running est une discipline chaque fois plus populaire parmi les runners, mais aussi parmi ceux qui ont toujours marché en montagne et qui veulent désormais accélérer le rythme. 
Author
Publisher Name
Deporvillage Magazine
Publisher Logo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here