Si vous êtes déjà papa ou maman employé/e vous êtes dans une certaine mesure, un expert de la gestion du temps.

Mais lorsque vous voulez ajouter plus d’émotion et de motivation dans votre vie et vous êtes tentés de vous entraîner pour Ironman, ou participer à une compétition de Triathlon… l’organisation passe à un « niveau professionnel » ou alors vous n’avez pas la possibilité de le surmonter, n’y d’en profiter.

Nous vous donnons quelques conseils qui peuvent vous aider si vous êtes dans cette situation pour éviter d’aller au travail avec des cernes et que vous restiez réveillés suffisamment de temps jusqu’à ce que vos enfants s’endorment…

En résumé, pour que votre vie soit toujours organisée et cohérente, et qu’elle ne devienne pas une folie.

  • Convertissez-vous en « Ninja du Triathlon » : Levez-vous tôt, enfilez votre cuissard et vos chaussures dans l’obscurité et sortez en vous faufilant de votre maison avant que quelqu’un ne vous arrête. Et utilisez votre cris de guerre (pour vous motiver) une fois que vous avez passé le seuil de la porte.
  • Restez fidèle à votre entraînement : Parfois, notre quotidien s’interpose entre nous et notre entraînement. Il ne s’agit pas de faire preuve d’aucune flexibilité horaire, mais par rapport au programme. Si vous passez la moitié de la nuit réveillé à cause de votre enfant malade, l’entraînement que vous aviez prévu de faire en vous levant peut être réalisé durant l’après-midi. Il s’agit juste de le faire.
  • Toujours aller de l’avant, jamais en arrière : C’est une bonne devise pour n’importe quel aspect de la vie. Cherchez des objectifs bons et efficaces à court terme, qui vous aideront à progresser (peu importe le rythme). Accordez du temps et de la régularité pour évaluer le progrès que vous avez réalisé et combien de petits objectifs vous avez accompli progressivement. Cela permet d’arriver plus vite à votre objectif final.
  • Vous êtes au bord du précipice à niveau personnel ou professionnel ? C’est normal. Des moments critiques au bord de la folie arriveront, très certainement. Il ne faut pas les éviter, mais être prêt à en sortir. Si vous arrivez donc à ce point ou vous pensez que vous perdez la tête : pour, analysez et prenez des décisions. Il y a ceux qui préfèrent commencer à se plaindre ou à pleurer, mais ce que vous devez faire c’est sortir de ce moment critique avec une liste de choses qui améliorent votre vie et vos entraînements. Ensuite, exécutez cette liste comme seul un triathlète est capable de le faire.
  • Ne vous comparez jamais aux « autres » : Un triathlon ou un ironman sera toujours une compétition. Mais pour ceux qui ont des enfants, des factures, des voitures à emmener au garage, etc, le triathlon ou autre type de défit est un objectif personnel avec lequel on veut obtenir une vie meilleure. Réalisez votre plus grand effort, et ne vous préoccupez pas de ceux qui sont plus rapides ou plus résistants.

Nous vous invitons à lire Les muscles fessiers dans la course

Voici nos conseils, vous n’avez qu’à ajouter de l’illusion et de la détermination. Nous vous aideront avec l’équipement sportif dont vous avez besoin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *