GRAN CANARIA EN VÉLO

Les Îles Canaries sont devenues un paradis pour les cyclistes. L’année passée, nous étions à Tenerife et nous vous avons donné quelques conseils pour faire du vélo au Teide.

Aujourd’hui, nous revenons d’une semaine à Gran Canaria, et nous allons vous raconter notre expérience, pour que vous puissiez voir si cet endroit vous convient.

L’ÎLE DE GRAN CANARIA

Gran Canaria est l’une des Îles Canaries, d’origine volcanique, la troisième île la plus grande et la deuxième île la plus peuplée de l’archipel (après Tenerife). Avec une hauteur de 1956 mètres sur le niveau de la mer, le Morro de la Agujereada est la montagne la plus haute, cependant, la plus connue est le Pico de las Nieves.

Sa forme arrondie, avec un diamètre de 50 km la rend facile à visiter en long et en large sans trop de déplacements.

GRAN CANARIA : LE CLIMAT

Le climat est sans doute la plus grande caractéristique de Gran Canaria. Les étés sont très chauds le jour et agréables durant la nuit, mais c’est en hiver que l’île est la plus agréable : 23/24ºC. En résumé : en Janvier on peut pédaler facilement en short et en manches courtes, et un t-shirt coupe-vent sera suffisant pour les descentes les plus longues et à l’ombre.

Au nord de l’île, la température diminue de quelques degrés et parfois les jours sont pluvieux. C’est la raison pour laquelle la zone est la plus verte. La partie sud, en revanche, est presque toujours ensoleillée et chaude, c’est pourquoi elle est plus aride.

La seule caractéristique constante dans toute l’île c’est le vent : il souffle partout et il se fait sentir ! Cependant, la partie la plus ventée se trouve au sud-est, avec des vents du nord-est ; ce n’est pas un hasard s’il s’agit du paradis des windsurfeurs.

GRAN CANARIA : ITINÉRAIRES

On ne peut pas manquer le Pico de las Nieves, v’u moins une fois. La montagne se trouve au centre de l’île et on peut la rejoindre en empruntant différentes routes en fonction de l’endroit duquel on souhaite partir.

À quelques kilomètres du Pico, il est indispensable de passer par le Bar Casa Melo : un point de rencontre pour tous les cyclistes qui s’arrêtent pour manger un sandwich ou pour prendre un café.

La zone la plus spectaculaire de l’île est certainement celle qui conduit du sud-est au nord et plus concrètement jusqu’à Agaete et le Faro de Sardina. Les montées sont assez longues et exigeantes et, particulièrement durant la dernière partie, il y a un chemin fantastique à parcourir le long de l’océan. Le coucher du soleil y est magnifique.

Un autre itinéraire recommandé est le tour de l’île : plus de deux-cent kilomètres et 3000 mètres d’altitude. Rappelez-vous de le faire dans le sens des aiguilles d’une montre pour que le vent est favorable dans la partie qui va de l’est au sud, dans le sens contraire, c’est un vrai cauchemar !

GRAN CANARIA : OÙ DORMIR

Il est difficile de recommander un lieu permanent. Les professionnels, qui viennent s’entraîner, préfèrent la partie sud-est, précisément pour le climat toujours ensoleillé. Maspalomas et Anfi sont les zones les plus populaires. Mais c’est aussi la zone la plus touristique et donc la moins caractéristique de l’île.

Se déplacer pourrait être une bonne idée, en passant quelques jours au sud et quelques jours au nord.

GRAN CANARIA : QUELQUES CONSEILS

– Rappelez-vous qu’il n’y a pas de sources d’eau sur l’île. Il est donc important de sortir en étant équipé, même s’il est facile de traverser des villages et de trouver des bars et des supermarchés.

– Il y a un ferry de Gran Canaria à Tenerife qui prend moins d’une heure… Vous avez pensé à pédaler sur les deux îles ? Aujourd’hui le Pico et demain le Teide ? C’est plutôt pas mal hein…

Je vous imagine déjà en train de regarder le coucher du soleil, encore en cuissard et en maillot, dans un bar avec vue sur l’océan et en savourant une bière.

Vous pourrez trouver tous les produits vous permettant de pratiquer votre sport préféré sur Deporvillage.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here