Initiez-vous au trail en toute sécurité

Au cours des dernières années, le trail a connu un essor considérable. Les nouveaux mordus de cette pratique viennent du monde du running ou bien d´un mode de vie sédentaire ; mais ce qui rapproche toutes ces personnes, c´est qu´elles ont trouvé dans la pratique de ce sport une activité qui leur permet de s´échapper pour se dépenser dans la nature.

Dans cet article, je ne me centrerai pas sur le type d´entraînement qu´il faut réaliser au cours d´une séance de trail, mais plutôt sur les mesures de sécurité à prendre sur un terrain sur lequel on est pas habitué à courir, afin de pouvoir s´y entraîner en toute confiance.

Il faut s´attendre à fouler des terrains irréguliers et divers, avec une variété d´éléments et de dénivelés propres au terrain montagneux : pierres, roches, racines, boue, terrain dur et glissant…

Certains peuvent considérer le trail comme un sport à risques face à l´insécurité de courir sur des terrains irréguliers et des dénivelés prononcés.  Si on n´a pas encore acquis les bons réflexes, on peut facilement trébucher et se faire mal.  C´est une des raisons que j´ai le plus entendu pour éviter de courir loin du goudron et de la ville.

Mais rien n´est tout noir ni tout blanc : il existe de nombreuses possibilités intermédiaires pour commencer le trail et progresser rapidement sur une grande variété de terrains. En ayant plus confiance en vous et en améliorant votre forme physique, vous parviendrez à dépasser vos propres limites.

Mettez-vous en marche

  • Premiers pas :  Le début doit être progressif, chercher des parcours faciles, avec des dénivelés doux et un terrain peu technique.  Courir sur ces surfaces demande un travail supplémentaire aux chevilles pour stabiliser la foulée, c´est pourquoi ces dernières doivent se renforcer et s´adapter peu à peu.
  • Rythmes :  Oubliez les rythmes de course.  Courez sans vous dépêcher et sans vous donner de limite de temps par distance, mais plutôt en commençant par maintenir la durée de vos entraînements habituels. En peu de temps et sans même vous en rendre compte, votre temps de course augmentera car vous favoriserez la récupération active, et pourrez ainsi tenir pendant des séances de trail plus longues.
  • Montées : On trouvera à la montagne des dénivelés de toutes sortes.  Même si les interminables montées et descentes nous font souffrir, elles font pourtant partie des motivations principales des coureurs de trail. Elles doivent servir comme source de motivation pour se dépasser constamment.

Pour y faire face, ne vous démoralisez pas et ne vous sentez pas coupable de marcher, même les meilleurs coureurs marchent pour venir à bout d´une ascension.  Songez que pendant une marche en montée, le travail musculaire et aérobique reste très important. Mon conseil est de vous mettre à marcher avant de ne plus avoir de force pour essayer de monter en courant.  De cette façon, vous éviterez de vous affaiblir encore plus.  Marcher vous donnera de l´énergie et vous arrivez avec plus de force en haut de la colline.

  • Descentes :   Tout ce qui monte descend.  Les descentes sont un plaisir pour beaucoup et une souffrance pour d´autres selon la difficulté technique et l´état physique de la personne. Comme je l´ai expliqué avant, on trouve à la montagne une grande variété de descentes : cherchez les plus faciles et les plus adaptées pour prendre confiance en vous et vous renforcer.

Équipement basique pour le trail

  • Chaussures de trail :  Elles doivent être confortables et s´adapter au type de coureur que vous êtes, vous apporter un bon amorti et une grande stabilité pour protéger les chevilles et garantir un bon appui.  Si le terrain n´est pas très technique et les dénivelés sont doux, vous pouvez commencer à courir avec des baskets de running, même s´il est conseillé de commencer avec des chaussures de de trail.

Vous devez choisir des chaussures adaptées au terrain, avec des crampons adéquats au type de surface : les petits crampons conviennent aux terrains compactes, secs et durs ; les crampons séparés et plus gros sont parfaits pour les terrains mous, humides ou avec de l´herbe.

Il est préférable que les chaussures soient plus amples que des chaussures de running et qu´elles ne tiennent pas fermement le pied car cela pourrait provoquer un manque de stabilité et des glissements indésirables, surtout vers la pointe, qui pourraient être à l´origine de plaies et de blessures aux ongles.

  • Chaussettes :  Lorsqu´elles sont renforcées avec plus de tissu sur la plante du pied, elles sont idéales pour le trail, car elles permettent d´améliorer l´amorti, la tenue du pied ainsi que le confort.   C´est personnellement la partie à laquelle j´accorde le plus d´importance de tout l´équipement, avec les chaussures.
  • T-shirts :  Les t-shirts à manches courtes ou longues sont les plus recommandables parce qu´ils protègent les épaules et les avant-bras de possibles frottements de branches et d´arbustes.  Cependant, si la route est dégagée, vous pouvez mettre un débardeur ou un t-shirt sans manches.  
  • Pantalon et leggings : les pantalons et les leggings de trail ont une coupe plus longue que ceux de running, et dernièrement, ils sont souvent conçus avec plusieurs poches compressives pour transporter de l´eau, des gels et des barres énergétiques. Les femmes peuvent choisir de porter des jupes sportives, un vêtement très en vogue ces dernières années grâce à leur coupe et au confort qu´elles apportent.

Recommandations supplémentaires

  • Faîtes une visite médicale si la dernière date de plus de 6-8 mois.
  • Inscrivez-vous à un groupe d´activités en plein-air de running, d´alpinisme, etc. pour avoir une couverture médicale.
  • Respectez et prenez soin de l´environnement ; laissez-le aussi propre que vous l´avez trouvé. Il est important de participer chacun à la conservation de la nature, et cela permet de mieux en profiter.

 

KEEP ON TRAIL !!

 

Agustí Roc

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *