LES LANGHE EN VÉLO DE COURSE

Les Langhe sur vélo de courses est le sujet du post d’aujourd’hui.
Cette région des collines du Piémont est fascinante. Indépendamment du cyclotourisme, s’immerger dans des rangées de raisins et de noisettes, même pour quelques heures, est un vrai plaisir pour le corps et l’esprit.
Ces dernières années, on a découvert que la meilleure façon de visiter ces régions est de le faire à vélo
. Ceci est dû, d’une part, au fait que se déplacer dans ces collines à une vitesse modérée, comparée à celle d’une voiture, permet de voir de meilleurs détails qui passeraient autrement inaperçus, et, d’autre part, au fait qu’il n’y a pas de meilleur moyen qu’une bonne promenade à vélo pour brûler les calories accumulées entre les dégustations de vin et les repas typiques.

Comme nous l’avons fait pour le Giro dei quattro passi et l’ascension du Stelvio, ce post ne parlera pas d’un itinéraire spécifique ou d’une ascension particulière, mais vous donnera quelques petits conseils techniques et organisationnels afin que vous puissiez profiter au maximum de cette expérience lorsque vous déciderez de le faire.

1. ITINÉRAIRES

Il serait impossible de parler des itinéraires dans cette région et d’en proposer un en particulier. Ce qu’il y a de bien dans cette zone, à mon avis, c’est précisément le fait qu’il existe une variété d’options incroyables.
Si l’on regarde la carte et que l’on oublie les routes principales qui relient les différents villages, on découvre une infinité d’autres routes, moins fréquentées par les voitures et les motos, qui sont le vrai plaisir des Langhe.
Un exemple simple et facile ? Essayez de planifier l’itinéraire de Barolo à Monforte D’Alba, deux des villages les plus célèbres et caractéristiques de la région. Désormais, ajoutez « Bussia » comme étape à mi-chemin.  C’est le meilleur tour.

Pour avoir une idée de certains des itinéraires déjà planifiés, je vous suggère de visiter le site web des Langhe Roero, où vous trouverez des informations plus détaillées

2. LES ÉTAPES À NE PAS MANQUER

S’il est vrai qu’il est difficile de créer des itinéraires a priori, il est également vrai qu’il y a des endroits que vous ne pouvez pas manquer.
Voici une liste :

  • Barolo: Le lieu qui donne son nom au vin italien le plus célèbre………………….. Y a-t-il autre chose à ajouter ?
  • Barbaresco : comme Barolo… et l’arrivée du contre-la-montre du Giro d’Italia 2014.
  • La Morra : Le village avec une des plus belles vues sur les Langhe.
  • Monforte D’Alba : Ses ruelles en montée vous mèneront à la découverte d’un lieu de charme.
  • Serralunga D’Alba : Le plus petit village, mais à mon avis celui qui a le plus de charme.
  • Alba : La plus grande ville de la région.
  • Le Haut Langa : Il ne s’agit pas ici d’un village, mais d’une région, celle du sud, où l’on va de la colline à la montagne. C’est la région la plus sauvage, la moins cultivée, donc je la recommande précisément parce qu’elle offre des paysages différents.

3. OÙ SE LOGER

Vous n’avez pas beaucoup de choix. Il existe de nombreuses structures, des plus chères aux plus modestes. 

Le cyclisme est un élément important de l’activité touristique, c’est pourquoi presque partout vous recevrez un accueil très respectable.

Quant à la meilleure zone, je dirais que les endroits du point 2 sont valides. Si vous préférez être au milieu de la nature et loin de tout, il existe de nombreuses structures entre un village et un autre. Si vous préférez un endroit où vous pouvez trouver une ambiance même la nuit, Alba est peut-être le bon choix pour vous. 

4. LES ALPES

Vous vous demandez peut-être : « Et après deux ou trois jours dans les Langhe ? Que peut-on faire ? »
Outre le fait que, honnêtement, je pense qu’on peut y rester et courir pendant une année consécutive sans jamais en avoir marre et probablement sans faire deux fois le même tour, je comprends que de temps en temps on veuille un minimum de diversification, et en un claquement de doigt on peut se rendre dans les Alpes.

A quelques kilomètres de là, vous pouvez faire de l’escalade, pour n’en citer que quelques-unes : 

  • Colle dell’Agnello
  • Colle Fauniera
  • Prato Nevoso
  • Col di Tenda

Et puis toutes les montagnes à la frontière entre le Piémont et la Ligurie, au cas où vous voulez faire une escapade rapide à la mer……

5. QUAND Y ALLER ?

C’est une bonne question. Je dirais que le printemps et l’automne sont les meilleures époques de l’année pour y aller. Mais si je devais choisir, je choisirais peut-être les mois de la récolte : entre fin août et début octobre, les couleurs et les odeurs vous feront vivre une expérience unique !

Pour tous les produits pour pratiquer votre sport préféré, il y a Deporvillage

Stefano Francescutti

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here