Vous vous êtes certainement rendus compte qu’il y a chaque fois plus de gens qui décident de se mettre à courir. Il s’agit sans doute d’une des meilleures manières de garder la forme, si on le fait correctement bien sûr.

C’est pour cela que nous allons parler aujourd’hui des trois erreurs que les débutants ont l’habitude de commettre lorsqu’ils s’initient au running, car courir, ce n’est pas seulement mettre un pied devant l’autre.

  1. Courir au rythme adéquat.

Pour tous ceux qui commencent à courir sans être guidé par un entraineur, choisir le rythme adéquat n’est pas simple et courir trop rapidement est souvent une erreur typique, puisque l’on commence avec beaucoup d’énergie. Cela engendre des problèmes de sensation d’étouffement et d’inconfort, de douleurs après l’entrainement, et cela augmente le risque de lésions…

Alors, à quel rythme devons-nous courir ? En fait, cela dépendra de chaque joggeur, mais si cela peut vous servir de référence, courrez au rythme qui vous permet de maintenir une conversation sans vous étouffer, c’est à dire à un rythme qui n’augmente pas vos pulsations de manière exagérée.

  1. Trop courir.

Comme conséquence de la surstimulation que les coureurs débutants ont en général et qui les amènent à courir à un rythme plus élevé, ces derniers courent souvent plus que ce qu’ils ne devraient. Ils veulent faire plus en peu de temps alors que le corps n’est pas préparé à supporter ces efforts. Il ne faut pas oublier que l’entrainement et la progression de tous les joggeurs doivent être graduels, et pour un joggeur débutant, il est vital de respecter cette progression.

  1. Ignorer les gênes et les douleurs.

Étant donné qu’un joggeur débutant ne connait pas encore les limites de son corps, il ne lui est pas facile de savoir quand il exige trop à son corps et quand il réalise un entrainement intelligent. Face aux limites de notre corps, nous devons apprendre à différencier une douleur d’une vraie lésion, chose que l’on apprendra avec l’expérience. Les coureurs débutants n’ont pas encore l’expérience suffisante pour différencier une douleur non risquée d’une gêne qui peut devenir une lésion importante.

Nous vous recommandons de lire Conseils pour les femmes Runners débutantes

Doser les efforts pour que le corps les assimilent correctement fait partie d’un entrainement intelligent. Il est normal et acceptable de sentir quelques douleurs après certains entrainements, mais ne pensez jamais que courir avec une douleur aux genoux, aux chevilles ou à n’importe quelle autre partie du corps est quelque chose de normal. Au contraire, prenez ces douleurs comme des avertissements que votre corps vous donne pour vous indiquer qu’il y a quelque chose que vous ne faites pas correctement.

Voir produits running sur le magasin en ligne

Voir produits running sur le magasin en ligne

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *