On a testé les chaussures ON Cloud X

Caractérisées par leur design et en particulier par la semelle intermédiaire, la marque suisse On Running, spécialisée dans la course à pied, nous présente l’un de ses derniers modèles actualisés : les chaussures ON Cloud X. Au cas où vous vous poseriez la question, le X n’est pas le chiffre 10 en chiffres romains. C’est le nom de la nouvelle semelle intermédiaire propriété de la marque. Une semelle intermédiaire un peu particulière avec laquelle vous reconnaîtrez facilement la marque ON Running.

Outre la particularité susmentionnée de la semelle intermédiaire, ON Running se distingue également par la haute qualité de toutes ses créations et, pour cette raison, s’est positionnée comme l’une des marques à la croissance la plus rapide ces dix dernières années.

Pourquoi « ces dix dernières années » ? C’est très simple. La marque n’a que 10 ans. Elle a été fondée en 2010 à Zurich, en Suisse, avec un objectif bien précis : révolutionner le running. Et c’est ce qu’elle a fait. L’entreprise voulait obtenir la sensation de courir sur des nuages, offrant des atterrissages en douceur et des décollages explosifs. C’est ainsi que sont nées les premières ON Running.

Premier contact avec les ON Running Cloud X

Aujourd’hui, nous chaussons la dernière édition des Cloud, la Cloud X. Sur la base des précédents modèles Cloud, les designers de la marque ont voulu aller plus loin et ont apporté quelques retouches au concept. Pour le rendre encore plus révolutionnaire. Ainsi, après d’innombrables modifications, ils ont créé un modèle quelque peu différent. Un modèle pour d’autres disciplines. Vous devinez lequel ? L’indice est dans le nom. C’est ça ! Le X définit la modalité de running et, au cas où vous ne le sauriez pas, le X signifie Cross (nous avons donc le XC en VTT, qui est du Cross-Country, le RX en rallye ou Rallye-Cross, etc.).

Avant de les enfiler, vous ressentez déjà une sensation de légèreté rien qu’en les prenant dans vos mains. Ce sont des chaussures très légères, qui ne pèsent que 235 g en taille 9US (42,5 EU). Elles se distinguent par leur design : un upper aux détails très bien finis avec haut niveau de qualité, et une semelle intermédiaire en forme de nuages, comme son nom l’indique. Peu importe le côté que vous regardez, les ON Cloud X respirent l’élégance.

Après ce premier contact, une fois dans les chaussures, elles sont très confortables grâce à leur maille fine sans coutures intérieures, ce qui facilite la transpiration et l’expulsion de la sueur. Mais jetons un coup d’œil à ses principales parties et caractéristiques.

Upper

Les ON Cloud X se distinguent par leur design. C’est indéniable. Et l’upper est son principal atout. Celle-ci est divisée en plusieurs parties : à l’avant, nous trouvons une double maille dans laquelle la maille extérieure est plus fine, plus perforée et plus respirante. Il s’agit d’une maille de type engineered mesh, avec des éléments thermoscellés évitant les coutures et conférant une plus grande rigidité.

Quant à la couche intérieure, elle est un peu plus épaisse et plus rembourrée que la maille extérieure, ce qui est apprécié car cela procure un plus grand confort et n’implique pas une augmentation significative du poids de l’ensemble. Ce point ne pénalise pas non plus la transpiration ou l’évacuation de la sueur.

En conséquence de ce style minimaliste et délicat, la languette est également très fine. Elle est composée d’une sorte de mousse qui parvient à ne pas générer de points de pression extrêmes lorsqu’on fait ses lacets. Contrairement à d’autres marques, qui optent pour une languette cousue ou un upper de type chausson, las ON Cloud X ne sont pas cousues sur les côtés dans leur totalité, seulement à partir du 4ème œillet des lacets.

La partie avant, juste au niveau de la pointe des orteils, est renforcée par un matériau légèrement plus rigide pour protéger nos orteils. Cette protection s’étend sur les côtés de la chaussure, jusqu’à la voûte plantaire.

Dans la zone médiane du pied, nous trouvons une sorte de contrefort qui empêche le mouvement de rotation du pied. Ce que nous avons tendance à faire lorsque nous allons très vite. Bien qu’ils ne parviennent pas à l’éviter complètement, nous pouvons avoir des problèmes lorsque nous marchons sur des surfaces quelque peu inégales. Mais ce qui est certain, c’est qu’il aide beaucoup à tenir le pied, en étant capable d’appliquer plus de tension sur les lacets.

Enfin, la partie arrière ou le talon est également renforcée par des panneaux synthétiques qui augmentent la rigidité et créent un cou-de-pied légèrement plus épais et plus rembourré. On gagne ainsi en confort, en ajustement et en précision sans être trop amortis. Le modèle présente une zone d’épaisseur supérieure, très agréable au toucher, qui assure un meilleur soutien de la cheville.

Semelle intermédiaire

La semelle intermédiaire des On Cloud X peut être divisée en trois parties : Helion, Speedboard et Cloudtec.

Sur le bord de l’upper, nous trouvons la mousse Helion. Une mousse qui augmente l’amortissement de la technologie Cloudtec (dont nous parlerons plus tard). Elle est légère mais durable, avec un haut niveau de rebond et résistante aux hautes températures.

Dans la deuxième partie de la semelle intermédiaire, on retrouve la plaque Pebax Speedboard, capable de répartir la pression de manière égale entre les différents « Clouds ». Il s’agit d’une plaque plus rigide mais flexible, à mi-chemin entre un TPU et un caoutchouc, en termes de propriétés. Cette plaque Speedboard fournit un retour d’énergie élevé afin de faciliter les entraînements.

La troisième partie de la semelle intermédiaire des On Cloud X intègre la technologie Cloudtec, fabriquée avec un matériau appelé Zero Gravity Foam. Traduit, cela signifierait « nuage ». Et c’est à cela que ressemble la forme ainsi que la sensation. Le Cloudtec est un amortissement ferme et très réactif, mais pas aussi doux que le mot l’indique. Il est présent sur toute la longueur de la semelle, ce qui rend l’absorption des chocs et la réaction consécutive au décollage très continue et facile. Ces Clouds ont des tailles différentes : à l’arrière, ils sont plus grands, ce qui vous permet d’y glisser votre talon sans problème. En allant vers la pointe, ils sont plus petits et avec une cavité plus basse, ce qui génère moins d’amorti mais plus de réactivité.

Semelle

La semelle de ces ON Cloud X est la partie la plus simple que nous ayons trouvée dans toute la chaussure. Il suffit de toucher le sol avec la base du système Cloudtec, c’est-à-dire la semelle intermédiaire.

À l’arrière de la chaussure se trouvent trois Clouds de couleurs différentes qui indiquent qu’ils ont un revêtement en caoutchouc pour augmenter la résistance et créer une traction. Notez que ces trois Clouds sont deux à l’intérieur et un à l’extérieur. Dans la zone médiane du pied se trouvent les Clouds sans protection, c’est-à-dire qu’il n’y a pas de semelle : ils sont exposés au sol et à l’usure. L’avant-pied est la zone où l’on trouve le plus de caoutchouc. Il y a exactement huit crampons, dont un double, pour améliorer l’adhérence pendant la phase de décollage.

Qu’en est-il de l’adhérence ? Sur terrain sec, ces chaussures répondent parfaitement aux changements de rythme, de direction et aux freinages brusques. Sur terrain humide, la conception du Cloudtec Rubber et les rayures longitudinales qu’il comporte permettent une bonne traction.

Un autre point à mentionner, étant donné la rareté de la semelle intermédiaire, est la question de la course sur les sentiers rocheux. Son utilisation est déconseillée sur ce type de terrain si l’on ne veut pas avoir à sans cesse enlever les cailloux des Clouds.

Premiers kilomètres

Il faut savoir que si vous n’avez jamais couru avec des chaussures ON Running, vous aurez une sensation un peu étrange au début. L’amortissement est ferme et stable, mais aussi réactif. En raison des différentes tailles des Clouds, votre foulée peut être altérée dans les premiers kilomètres, jusqu’à ce que vous vous y habituiez.

Sur une course continue, après un certain temps, ces chaussures ne semblent plus si différentes. Elles sont comme toutes les autres mais avec un plus de réactivité. Elles sont très bien sur le sol dur et sur le sol mou, et sur l’herbe. Sur les chemins forestiers, elles se défendent bien, sauf quand des cailloux se logent entre les Clouds.

L’upper s’adapte parfaitement au pied et offre un haut niveau de confort, de praticité et de maintien. Grâce aux fils latéraux plus rigides, vous pouvez générer plus de tension lorsque vous lacets vos chaussures, sans craindre de sentir cet excès sur vos pieds.

Toutefois, la rigidité est, pour nous, le point sur lequel ces ON Cloud X pêchent un peu. On en aimerait un peu plus. Ce n’est pas qu’elles ne le sont pas, mais le pied oscille légèrement et acquiert une certaine rotation lorsque le rythme s’accélère.

Ce n’est pas une chaussure que vous pouvez utiliser tous les jours pour affronter de longues courses en vue d’un marathon, car la distance du marathon est un peu trop grande pour les ON Cloud X. Ce n’est pas non plus leur objectif. L’accent est mis sur les entraînements de courte distance, ainsi que sur l’entraînement croisé, les séries, la force et le HIIT. Des disciplines pour lesquelles vous les apprécierez.

Au cas où vous courriez sous un faible ensoleillement ou dans des zones où il fait sombre, les ingénieurs de ON Running ont doté la ON Cloud X de nombreux éléments réfléchissants sur toute la chaussure : avec le logo latéral interne et externe, sur la pointe, la languette, l’arrière et une fine ligne au-dessus du talon.

Conclusions

Stables, agiles, légères, ultra réactives et polyvalentes. Voici les ON Running Cloud X. Des chaussures destinées à la fois à l’entraînement et à la course, ainsi qu’à la pratique de sports mixtes. Avec une forme assez universelle, vous pourrez les utiliser quelle que soit la largeur de votre pied. Les Cloud X sont spacieuses, surtout si vous voulez de la place pour vos orteils. Elles ont une pointe large par rapport à la tendance que l’on voit actuellement chez d’autres marques.

Les ON Cloud X sont des chaussures capables d’offrir du confort dans presque tous les domaines : si vous êtes un runner, lors d’entraînements courts et explosifs, elles vous permettront de donner le meilleur de vous-même. Mais aussi lors d’entraînements croisés. Nous avons l’exemple de Gomez Noya, athlète d’ON Running (ou plutôt triathlète), qui utilise les chaussures ON pour tout : course, musculation, HIIT, etc. Gomez Noya est capable de courir sous les 4’00″/km très facilement avec des chaussures ON.

Bien que nous ne parlions pas habituellement de la durabilité des chaussures de course, ayant une semelle plus délicate que les autres chaussures de running en général, nous pensons que cela en vaut la peine. Si cette chaussure est utilisée de manière agressive, nous lui donnerions environ 500km, en prolongeant jusqu’à 700km si son utilisation est plutôt destinée à une course continue sans trop user la semelle.

À qui est-elle destinée ?

Les ON Cloud X sont destinées aux coureurs au pas neutre ou légèrement supinateur, de poids plutôt faible (bien qu’elles supportent jusqu’à 80kg), qui souhaitent une chaussure pour leur entraînement de running. Des entraînements qui peuvent aller des séries à la course continue avec des rythmes rapides autour de 3’45″/km, jusqu’à 4’45″/km. On peut même les utiliser pour les courses de 10 km au cours desquelles on donne tout, et pour les semi-marathons rapides.

Pour

Légèreté

Look

Pour des allures rapides

Contre

Durabilité

Faible rigidité de l’upper

Ne convient pas aux chemins de terre irréguliers

FICHE TECHNIQUE

Marque : ON Running

Modèle : Cloud X

Système d’ajustement : Lacets

Upper : Engineered Mesh

Semelle intermédiaire : CloudTec

Semelle : Helion

Drop : 6mm

Poids : 229g (en taille 43)

Couleurs disponibles : Noir ardoise, Blanc, Rouge foncé, Gris, Gris clair

Voir plus d’information ici

Résumé
Nom de l'article
Test: chaussures ON Cloud X
Description
On a testé les chaussures ON Cloud X Caractérisées par leur design et en particulier par la semelle intermédiaire, la marque suisse On Running, spécialisée dans la course à pied, nous présente l'un de ses derniers modèles actua …
Auteur
DeporVillage
Nom de l'éditeur
DeporVillage
Logo de l'éditeur
Test: chaussures ON Cloud X

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *