RENSPIRER à VÉLO

Respirer en pédalant, comme dans beaucoup d’autres sports, est très important. 

Si vous avez déjà grimpé avec la sensation d’avoir des poumons en feu, vous savez à quel point une mauvaise technique de respiration peut sérieusement entraver vos performances.

Apprendre à respirer correctement, tant en selle que dans la vie de tous les jours, vous permettra non seulement d’augmenter votre endurance, mais aussi d’être plus performant. L’amélioration de la technique de respiration pourrait être l’un des éléments clés nécessaires pour faire un bond en avant.

Chaque cellule du corps a besoin d’un approvisionnement constant et immédiat en oxygène. Quatre-vingt-dix pour cent de l’énergie utilisée par notre corps provient directement de la respiration, ce qui signifie que de petits changements positifs dans les méthodes de respiration peuvent être très importants.

COMMENT RESPIRER

Le diaphragme (un muscle situé sous les poumons) doit descendre et aider à dilater les poumons pour y faire entrer de l’air. 

La technique est simple et est valable aussi bien sur le vélo que pendant la journée : imaginez que vous avez un ballon dans le ventre et que lorsque vous respirez, vous le voyez gonfler à l’intérieur de votre abdomen. Le secret est ici, dans le fait que votre ventre gonfle en premier. Une fois que le ventre est gonflé, la partie située au-dessus de l’estomac gonfle, et enfin la poitrine. En gros, on commence par le bas et on remonte ensuite vers le haut.

L’expiration doit se faire de la même manière, c’est-à-dire que l’on dégonfle d’abord le ventre, puis on le passe à la poitrine.

La plupart des gens ne respirent pas comme ça et n’utilisent que le haut de leurs poumons sans utiliser le diaphragme. Comment le savoir ? C’est simple, il suffit de voir si pendant qu’une personne respire, elle hausse également les épaules. Si c’est le cas, elle respire mal. 

COMME UN NOUVEAU-NÉ

Vous voulez voir comment respirer parfaitement ? Regardez un bébé de quelques mois. Vous verrez clairement qu’il n’utilise que son ventre, comme si à l’intérieur il y avait un ballon qui se gonfle et se dégonfle.

En grandissant, nous adoptons des attitudes et des façons de faire totalement erronées. Très souvent, lorsqu’il s’agit de respirer, nous commençons à respirer avec la poitrine simplement parce que c’est le moyen le plus rapide de rentrer notre ventre et de paraître plus mince.

RESPIRATION DE PERFORMANCE

La respiration de performance est une technique respiratoire spécifique visant à améliorer les performances du cycliste. 

La performance respiratoire est divisée en trois actions distinctes : inspirer, retenir son souffle et expirer. Chaque respiration se fait en comptant dans votre tête « 2, 2, 4 », puis pour chaque cycle de respiration, vous inspirez en comptant jusqu’à 2, vous retenez votre souffle en comptant jusqu’à 2 et vous expirez en comptant jusqu’à 4. Pour certains cyclistes, compter « 2, 2, 4 » est trop peu. Si c’est votre cas, augmentez le nombre à « 4, 4, 8 » ou « 5, 5, 10 ».

Le conseil est évidemment d’essayer toutes les nouvelles techniques de respiration avant de commencer à faire du vélo. Assurez-vous que vous êtes à l’aise pour exécuter la technique et arrêtez immédiatement si vous vous sentez étourdi, anxieux ou faible.

Tous les produits de cyclisme sont disponibles sur Deporvillage

Stefano Francescutti

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *