Test: Chaussures Hoka One One Speedgoat 4

Les Hoka One One Speedgoat 4 ont été conçues pour que profiter pleinement de l’expérience de l’outdoor et courir en montagne. Peu importe le terrain auquel vous êtes confronté. Le temps n’a pas non plus beaucoup d’importance. Car les Speedgoat 4 vous procureront une bonne dose de plaisir, quelles que soient les conditions.

Comment est la tige ?

Pour cette nouvelle édition de la Speedgoat, Hoka a amélioré la tige par rapport aux versions précédentes. La tige de la version 4 est plus résistante, plus rigide, mais respecte toujours les standards de confort qui caractérisent la marque.

Comme nous l’avons déjà mentionné, il s’agit d’un mesh légèrement plus épais avec de multiples thermocollages sur les côtés et la pointe.

La pointe comporte un grand renfort qui couvre les deux côtés, ainsi que la zone supérieure des orteils, et nous empêche de nous blesser en heurtant une pierre ou une branche. Il y a aussi une petite partie de la pointe en caoutchouc pour les coups les plus frontaux.

Sur les côtés, on retrouve également un grand nombre d’éléments thermocollés qui contribuent à améliorer la protection du pied ainsi que le maintien, grâce aux œillets à la jonction avec la semelle intermédiaire. 

Les lacets sont plats et larges, ce qui assure une bonne résistance, attachés à la chaussure par 6 œillets plus un septième en haut pour un nœud de tension. Ces lacets ne se remarquent pas à l’intérieur grâce à la languette qui, sans être trop volumineuse, évitera les points de pression excessifs.

Enfin, la zone du talon présente une structure plus rigide qui évite toute éventuelle torsion ou blessure de la cheville, et c’est dans cette zone que se trouve le logo classique en forme d’ailes de mouette de la marque française, qui est également réfléchissant.

La semelle intermédiaire, très importante

La semelle intermédiaire des Hoka One One Speedgoat 4 intègre la nouvelle mousse fabriquée par l’entreprise française, utilisée pour la première fois sur ce modèle. Une mousse plus légère que celle utilisée précédemment, qui augmente la sensation d’amortissement et permet d’obtenir un plus grand confort pendant la course. De plus, les ingénieurs de Hoka One One ont inclus quelques couches imprimées en 3D dans la zone pour améliorer la durabilité, l’amorti et offrir une sensation de retour d’énergie plus importante.

En résumé, les Hoka One One Speedgoat 4 nous offrent un amorti avec une grande base, large et souple. Elles nous procurent aussi une grande sensation de stabilité, car, grâce à leur largeur, le pied a un bon appui vertical, ainsi qu’un appui latéral pour les chemins avec beaucoup d’obstacles extérieurs.

Semelle

Le nouvelles Hoka One One Speedgoat 4 sont équipées de la semelle Megagrip, de la prestigieuse marque Vibram.

Elles intègrent des crampons bidirectionnels des deux côtés de la chaussure, offrant les meilleures solutions pour tout type de terrain. À l’avant, la flèche pointe vers l’avant, ce qui améliore la traction lors du décollage pendant le cycle de foulée. L’arrière du pied est orienté vers l’arrière pour améliorer l’adhérence à l’atterrissage, à l’exception d’un crampon à moitié desserré sur l’extérieur du talon, étant en pointe de flèche vers l’avant. De plus, dans cette zone, les crampons varient et forment une surface avec plus de contact avec le sol afin de ne pas déraper si l’on tombe avec le talon.

Les crampons, tant centraux que latéraux, présentent trois couches que nous pouvons observer en les regardant de côté. Des crampons de 4-5 mm de profondeur et bien espacés qui empêcheront la boue de coller. De plus, il y a un espace dans la zone centrale et arrière où la mousse EVA de la semelle intermédiaire est exposée.

Enfin, il faut souligner que cette semelle intègre 2 composites différents. Le périmètre a un composite plus doux de couleur noire. Dans la zone centrale de l’avant-pied, il est de couleur grise, étant également un peu plus dur.

Le test

Dès que nous enfilons les Hoka One One Speedgoat 4, nous pouvons apprécier les différences par rapport à la version précédente. C’est dans la partie supérieure que les Français ont mis le plus d’efforts pour les améliorer. La tige est désormais légèrement plus étroite et offre donc un meilleur ajustement au pied. En revanche, l’espace pour les orteils a été augmenté et permet désormais une certaine liberté de mouvement. Cela nous permet de meilleures sensations après les séances d’entraînement, surtout s’il s’agit de marathons de plusieurs heures en montagne.

Elles ont également gagné en rigidité, ce qui aide les coureurs plus lourds à porter ces chaussures, car elles pourront résister plus efficacement aux forces latérales et verticales de la foulée.

La semelle intermédiaire en EVA ne déçoit pas. Avec elle, vous obtenez une bonne dose d’amorti, de réactivité et de dynamisme typique de la maison française Hoka One One. Malgré un drop de seulement 4 mm, sa hauteur élevée (28 mm à l’avant et 32 mm à l’arrière) offre les qualités d’un « coussin » sous les pieds, ce qui permet de garder un rythme vif sans souffrir des articulations. Lorsque vous allez vite, le cycle de foulée est extrêmement dynamique avec une transition vraiment douce. Un excellent travail.

Passons à la semelle Vibram Megagrip. Testée à la fois sur piste sans complications techniques et sur des sentiers plus exigeants, l’adhérence, la traction et la sécurité transmises sont totales. La semelle Vibram de la Speedgoat 4 se comporte bien sur les terrains irréguliers, mais c’est dans les zones plus faciles qu’elle transmet tout son potentiel pour courir en toute sécurité à n’importe quel rythme. Sur les single tracks et les sentiers techniques, il faut être plus prudent et respectueux, car elles peuvent nous jouer des tours si nous sommes un peu fatigués après plusieurs kilomètres.

Conclusions

Comme la plupart des chaussures de Hoka One One, la quatrième édition des Speedgoat 4 convient parfaitement à tous les types de terrain : des sentiers et chemins rapides où un bon amorti est nécessaire, aux terrains où une bonne adhérence est requise pour éviter de glisser, en passant par les zones avec des sentiers techniques, des rochers ou tout autre obstacle (bien qu’à un rythme plus lent). Et tout cela grâce à la semelle Vibram et à son composite Megagrip qui empêche tout dérapage, même dans des conditions humides ou mouillées.

En bref, c’est une chaussure très polyvalente avec un bon ajustement et un bon maintien du pied, un amorti et une réactivité plus que corrects et un bon comportement de la semelle quel que soit le terrain.

À qui sont-elles destinées ?

Les Hoka One One Speedgoat 4 sont des chaussures pour les runners qui veulent s’amuser et courir plusieurs heures en montagne sans avoir mal aux jambes à l’arrivée. Cette quatrième version cible désormais un public de trail runners un peu plus lourds, car la structure est légèrement plus large et la tige plus rigide pour aider à contenir les forces sur des terrains techniques.

Ainsi, nous pouvons dire que les Speedgoat 4 peuvent être utilisées par les coureurs pesant plus de 75 kg, qui recherchent un amorti important mais qui veulent en même temps un bon ajustement au pied. Convient aux runners à foulée neutre pour des allures supérieures à 4’30 »/km.

A favor

Ajustement

Soutien          

Semelle

En contra

Poids

Dimensions

Fiche technique

Marque :

Hoka One One

Modèle :

Speedgoat 4

Système d’ajustement :

Lacets

Tige :

Mesh respirant et thermocollés

Semelle intermédiaire :

EVA traditionnelle

Semelle :

Vibram Megagrip

Drop :

4mm -28mm pointe et 32mm talon-

Tailles disponibles :

Du 37 au 47,5

Poids :

312g (en taille 43)

Couleurs disponibles :

Jaune et bleu foncé ; Rouge et bleu ; Bleu ; Bleu foncé et orange ; Bleu et jaune ; Lilas et rose.

Plus d’informations ici

Résumé
Nom de l'article
Test: Chaussures Hoka One One Speedgoat 4
Description
Test: Chaussures Hoka One One Speedgoat 4 Les Hoka One One Speedgoat 4 ont été conçues pour que profiter pleinement de l'expérience de l’outdoor et courir en montagne. Peu importe le terrain auquel vous êtes confronté. Le temps …
Auteur
DeporVillage
Nom de l'éditeur
DeporVillage
Logo de l'éditeur
Test: Chaussures Hoka One One Speedgoat 4

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.