Chaussures Saucony Triumph 19

L’un des modèles les plus emblématiques de Saucony est sans aucun doute la Triumph, une paire de chaussures qui en est à sa 19ème édition et que nous avons eu l’occasion de tester à fond !

Les nouvelles Triumph présentent des changements et des améliorations technologiques, ainsi qu’un look un peu plus moderne et soigné. C’est parti pour le test !

À propos de la partie supérieure

La tige des Saucony Triumph 19 est dans la lignée de son prédécesseur, la Triumph 18. Réalisée avec un seul mesh mais avec plusieurs filaments superposés, elles conservent l’essence du modèle, bien qu’avec de légères modifications qui le présentent avec une coupe et des couleurs plus modernes. Elle présente désormais une tige plus épaisse et plus amortie, avec une certaine ressemblance aux autres modèles de la famille Saucony. 

Le cou-de-pied est moins arrondi que sur toutes les autres versions de la Triumph. Il est également plus élevé, étant au-dessus de la cheville, et transmet une plus grande sécurité à chaque pas. 

La languette est l’une des parties qui a le plus changé, et pour le mieux. Elle est maintenant légèrement plus fine et est collée au mesh sur les côtés. Cet amincissement signifie que la chaussure gagne en respirabilité sans compromettre le confort. Dans d’autres éditions, en raison d’une languette plus épaisse, elle se froissait et provoquait une gêne lorsqu’elle était portée sur de nombreux kilomètres. Plus maintenant. 

Si l’on regarde les côtés, les thermocollages ont pratiquement disparu et la seule chose qui reste est le logo de la marque à l’intérieur et à l’extérieur. Cela en fait une chaussure légèrement moins renforcée, mais il est vrai que sur les côtés du talon, elle possède un contrefort plus rigide qui lui confère cette caractéristique. 

Enfin, nous avons des lacets plats qui se fixent avec cinq œillets plus un sixième pour le nœud supérieur.

Semelle intermédiaire

Cette partie de la chaussure a un nom : PWVRRUN+. Cette mousse se trouvait déjà dans la semelle intermédiaire de la Triumph 18, avec le même drop (8 mm) et les mêmes hauteurs de talon et de pointe. Il s’agit d’un ETPU (polyuréthane thermoplastique expansé) très similaire aux technologies utilisées par d’autres marques de chaussures mais avec un nom différent et, bien qu’il ne s’agisse pas du matériau le plus avancé de la firme, c’est celui qui offre les meilleures caractéristiques générales. 

Les Saucony Triumph 19 sont des chaussures avec un grand amorti et, grâce à la semelle intermédiaire, elles offrent une grande stabilité ainsi qu’un rebond remarquable qui aide à se propulser plus efficacement. 

À quoi ressemble la semelle intermédiaire

La semelle des Saucony Triumph 19 reste aussi efficace que sur les autres éditions et autres modèles de la marque américaine. Elle présente un design en forme de flèche que Saucony a intégré à la plupart de ses modèles. Il s’agit de la même flèche que la version précédente, ce qui indique une fois de plus qu’elle fonctionne bien. La société américaine appelle ce design TRIFLEX et, outre la présentation des crampons, il présente davantage de fonctionnalités et de caractéristiques. Le motif en forme de flèche intègre des rainures de flexion qui permettent à la semelle extérieure en caoutchouc de se déformer et de se plier, facilitant ainsi l’adhérence dans des zones plus difficiles ainsi qu’une plus grande surface de contact qui se convertit en plus d’adhérence pour le coureur. 

Une autre des fonctions que la semelle doit assurer est la traction, et à cet égard, grâce à ses crampons, nous obtenons une grande impulsion sans vaciller ni perdre en efficacité dans notre foulée. 

Au contraire, on pourrait penser que lorsque l’adhérence et la traction sont excellentes, la durabilité serait son point faible. Mais avec les Saucony Triumph 19, ce n’est pas le cas. Afin de favoriser cet aspect et de prolonger ses hautes performances au fil des kilomètres, le revêtement de la semelle intermédiaire est plus grand, de sorte qu’il n’y a pratiquement aucun trou susceptible d’endommager la mousse PWVRRUN+, sauf dans la zone centrale du pied, juste en dessous de la voûte plantaire, zone où le pied ne se pose pas avec la même force que le reste. Cela est également dû au gain de poids de l’ensemble.

À l’essai

En enfilant les Saucony Triumph 19 pour la première fois, on ressent une certaine froideur, comme si elles manquaient de l’essence des versions précédentes. Mais lorsqu’on commence à courir, il devient évident qu’il ne s’agit que d’une première impression passagère. Une tige très confortable avec un excellent maintien, 0 point de pression grâce au bon travail et à la disposition des œillets et des lacets plats, une grande respirabilité et une ventilation remarquable des pieds en toutes circonstances.

Les Triumph 19 restent le modèle le plus polyvalent de Saucony. Bon soutien, bonne adhérence, amortissement maximal. Autant de caractéristiques qui la maintiennent au sommet de la pyramide des chaussures amortissantes de longue distance.

Si nous regardons la durabilité de la semelle intermédiaire, nous pouvons affirmer que dans la catégorie dans laquelle évolue la Saucony Triumph 19, c’est l’un des modèles les plus durables du marché, qui aide à conserver la performance au fil des kilomètres.

La semelle des Saucony Triumph 19 offre une bonne adhérence même dans des conditions humides et avec de l’eau sur les trottoirs, bien que ce ne soient pas son terrain jeu idéal. Le potentiel de la semelle est pleinement exploité sur les terrains secs. Vous remarquez à quel point elle adhère bien et comment elle fait ressortir sa bonne tenue. Sur le gravier aussi, l’adhérence est bonne, à condition de garder un œil sur les pentes latérales.

Conclusions

Les Saucony Triumph 19 sont des chaussures pour les coureurs qui recherchent des modèles avec une coupe légèrement étroite mais très efficace, avec laquelle vous obtiendrez un grand soutien et un très bon amorti grâce à la mousse PWVRRUN+. Vous vous sentirez très à l’aise avec la tige très bien soignée, légère et respirante.

Une chaussure plus complète que son prédécesseur. Pour nous, le seul aspect négatif est le fait qu’elle dépasse toujours la barrière des 300 grammes.

À qui sont-elles destinées ?

La dix-neuvième édition des Saucony Triumph est restée fidèle à ses origines si l’on se réfère à l’utilisateur cible, le coureur de poids moyen-haut (plus de 75 kg chez les hommes) au pas neutre qui veut ajouter des kilomètres sur l’asphalte en tout confort. Grâce à leur drop élevé de 8 mm et à leur excellent amorti, elles sont adaptées à la course de fond, puisqu’elles sont capables d’effectuer un marathon de 42 km sans être inconfortables. 

En matière de rythme, les Saucony Triumph 19 sont exigeantes, même à 4’30″/km. Mais la fourchette dans laquelle elles sont à leur meilleur se situe entre 5’ et 5’30″/km. Et ce, grâce à la PWVRRUN+.

Pour

Réactivité

Amorti

Confort

Contre

Poids

Hauteur de la semelle intermédiaire

Fiche technique

Marque

Saucony

Modèle

Triumph 19

Système d’ajustement

Lacets

Tige

Engineered Mesh

Semelle intermédiaire

PWVRRUN+

Semelle

Caoutchouc XT 900

Drop

8mm -24,5mm pointe et 32,5mm talon-

Tailles disponibles

Du 40EU au 50EU

Poids

309g

Prix

129,95 €

Couleurs disponibles

Noir/gris

Bleu

Blanc/noir

Noir/blanc (femme)

Bleu turquoise/lilas (femme)

Plus d’informations ici

Résumé
Nom de l'article
Test: Chaussures Saucony Triumph 19
Description
Chaussures Saucony Triumph 19 L'un des modèles les plus emblématiques de Saucony est sans aucun doute la Triumph, une paire de chaussures qui en est à sa 19ème édition et que nous avons eu l'occasion de tester à fond ! Les nou …
Auteur
DeporVillage
Nom de l'éditeur
DeporVillage
Logo de l'éditeur
Test: Chaussures Saucony Triumph 19

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.