New Balance Fresh Foam Hierro V6

En 2021, la marque nord-américaine New Balance, qui a plus de 100 ans d’existence, propose une nouveauté importante pour les amateurs de course en montagne. Il s’agit d’une de leurs chaussures de trail running les plus réussies et l’une des plus appréciées des amoureux de ce sport. Nous parlons des Hierro, des chaussures dont la technologie Fresh Foam est la pierre angulaire, et qui, pour cette sixième version, a reçu de nombreux changements. Lesquels ? On vous explique.

Un nouvel upper

Si quelque chose a été amélioré dans cette version de la New Balance Fresh Foam Hierro V6, c’est l’esthétique. Et notamment l’upper, qui a été modernisé en améliorant son look assez traditionnel et même un peu vieillot.

Si l’on considère la version précédente, la maille est plus résistante et renforcée dans les zones clés où ceux qui courent en montagne en ont besoin. Ces chaussures ont été améliorées de la pointe à l’arrière pour offrir un meilleur ajustement aux pieds, s’adaptant parfaitement à la forme grâce à la maille de type chausson avec laquelle on obtient un grand soutien. Cela en fait également une chaussure plus rigide, mais pas plus inconfortable. Nous faisons référence à une rigidité structurelle, puisque les renforts en fil de TPU sont situés dans la partie la plus externe de la maille qui n’entre pas en contact avec le pied, ce qui rend la chaussure plus résistante à l’usure.

Comme nous l’avons souligné, il s’agit d’une maille de type chausson, bien fermée et monocouche qui offre un grand confort ainsi qu’une grande ventilation. Cette ventilation est facilitée par les trous dans la partie supérieure de la chaussure. Bien qu’à première vue on puisse voir qu’il y en a moins que dans la V5, ils remplissent bien leur fonction de respirabilité bien qu’ils n’empêchent pas l’entrée d’eau, qui sera difficile à évacuer.

La languette est attachée à la maille par une paire de fils semi-élastiques qui évitent les trous typiques par lesquels des cailloux ou de la poussière peuvent entrer, améliorant ainsi le confort.

Au niveau de la point se trouve le Toe Protect, un type de renfort thermoscellé qui empêche la maille de se casser, et notre pied ne souffre pas de l’impact sur les rochers, les cailloux, les racines ou d’autres objets sur lesquels nous pouvons achopper en montagne. Enfin, le talon. La partie intérieure est très bien rembourrée – encore plus que dans la Hierro V5 – ce qui offre un haut niveau de confort, minimisant le mouvement du talon et évitant les frottements gênants après de nombreux kilomètres. La partie extérieure est dotée d’un renfort rigide plus haut, mais pas gênant, et, la cerise sur le gâteau : une tirette intégrée pour mieux enfiler la chaussure.

La clé est dans la semelle intermédiaire

Si la New Balance Fresh Foam Hierro V6 se distingue par quelque chose, c’est bien par sa semelle intermédiaire. Et ce, grâce à la mousse Fresh Foam. Créée en 2014 comme une nouvelle formulation de mousse EVA, elle a connu un long périple jusqu’à aujourd’hui. Elle a également reçu de nombreuses modifications jusqu’à aboutir à la Fresh Foam X, la mousse des derniers modèles de la firme américaine. Cette Fresh Foam X se compose d’une pièce unique. Sans coupe ni découpe. Sans piège ni carton. Selon la marque elle-même, il s’agit d’un saut qualitatif en termes de sensation et de réactivité.

Si nous la comparons en composition et en géométrie avec la Fresh Foam traditionnelle, il existe certaines différences qui ont permis d’obtenir une plus grande capacité d’amortissement ainsi qu’une meilleure réactivité. Et tout cela en réduisant le poids de la mousse.

La forme hexagonale caractéristique des cellules de la Fresh Foam a maintenant une forme asymétrique et irrégulière semblable à la structure microscopique de la mousse. Elle est composée de zones concaves et convexes qui permettent une meilleure compression, augmentant ainsi la sensation d’amortissement.

Une chaussure à base large, un peu plus que ce que nous aimons personnellement, mais grâce à cela nous obtenons une meilleure stabilité et une distribution plus uniforme des forces lors de l’impact sur le sol. Elle a également un drop de 8mm (32mm talon et 24mm avant-pied), ce qui en fait un handicap pour les coureurs minimalistes. Une transition plus dynamique, agile et facile est le résultat de la combinaison des différents facteurs qui composent la semelle intermédiaire. Une chaussure avec laquelle il ne sera pas difficile d’accumuler les kilomètres grâce à son confort, son amorti, son absorption des impacts et sa réactivité. Iln’est pas nécessaire d’avoir une grande technique pour être à l’aise avec car la mousse fait très bien son travail.

Semelle

Si ça marche, pourquoi changer ? C’est exactement ce que New Balance a pensé avec la semelle des Hierro V6. Continuer à utiliser la marque Vibram pour offrir la meilleure adhérence et la meilleure traction dans toutes les conditions et sur tous les types de terrains. La semelle Vibram Megagrip est synonyme de bons résultats.

Elle possède une semelle avec différents crampons, larges, peu espacés et de forme hexagonale pour la plupart. Nous disons que les crampons ont des formes et des dimensions différentes car, en regardant l’avant, ils sont plus petits afin d’obtenir des crampons plus larges dans la zone centrale et dans la zone du talon. Ce ne sont que les zones d’atterrissage et de décollage qui aident à favoriser la traction. De plus, ils présentent de petites fentes qui facilitent la traction dans les zones rocheuses ou avec des éléments avec lesquels on peut perdre l’adhérence. Grâce à cette disposition et au grand nombre de crampons, la surface de contact est plus étendue, ce qui évite une plus grande usure des crampons.

Le résultat est une semelle plutôt souple, mais très durable et résistante à l’abrasion, avec une sensation très similaire à celle d’une chaussure de running sur asphalte, sur des surfaces fermes et stables, et sur des chemins et des sentiers larges.

La base de la semelle n’est pas complètement plate, et encore moins si l’on regarde la partie avant. Elle possède une structure alvéolée qui la rend non uniforme et empêche la boue de trop se coller.

L’avant-pied et le talon intègrent des crampons rugueux, conçus avec un certain relief, avec lequel on gagne en adhérence sur les rochers et les surfaces quelque peu humides. Au contraire et afin de ne pas générer plus de friction que nécessaire, les crampons de la partie centrale sont lisses, plus petits et de formes irrégulières.

Enfin, à l’arrière, elle comprend une sorte d’aileron qui dépasse de la semelle. Un élément avec lequel on obtient plus d’adhérence et de stabilité dans les descentes grâce à une plus grande surface de contact. Mais attention si vous atterrissez sur vos talons car vous l’userez vite en courant sur du plat. Mais elle a aussi une autre fonction : rendre le talon plus carré pour un meilleur maintien du talon, évitant ainsi les entorses de la cheville dues à un mauvais impact contre le sol.

Accumuler des kilomètres

Lorsque nous les avons pesés sur la balance, nous avons été surpris. Les 313 grammes en taille 9US nous ont fait penser qu’il s’agirait d’une chaussure avec laquelle il est difficile de courir. Pas du tout. Une fois que vous les avez enfilées et que vous commencez à faire quelques kilomètres, ce sentiment disparaît. Elles sont légères et réactives grâce à la semelle intermédiaire Fresh Foam X. Vous pouvez faire de longues courses avec elles sans souffrir plus que nécessaire.

Une chaussure bien amortie à l’atterrissage, très agréable en transition et très réactive au décollage. L’amortissement sur toute la longueur et la largeur de la New Balance Fresh Foam Hierro V6 est très stable et homogène. Cela est également facilité par les crampons, qui sont assez souples et dotés d’une capacité d’amortissement pour absorber les atterrissages difficiles.

La forme et le maintien du pied contribuent également à cette sensation agréable. C’est une chaussure ni étroite ni large, tout ce qu’il y a de plus normal en termes de mesures. Même si vous avez les pieds fins, grâce aux lacets plats et résistants, vous pourrez les serrer comme bon vous semble jusqu’à ce qu’elles vous aillent comme un gant.

Conclusions

Pour la Hierro V6, New Balance a amélioré les points faibles de l’une des chaussures d’ultra trail les mieux finies du marché. Un look plus moderne, avec un amorti qui excelle en qualité et en performance, qui satisfera de nombreux coureurs à la recherche d’un modèle pour la longue distance, pas très technique et qui privilégient l’amorti et le confort à la légèreté.

 À qui est-elle destinée ?

La New Balance Fresh Foam Hierro V6 est destinée aux coureurs dont la foulée est neutre, de poids moyen haut (jusqu’à 95 kg), qui recherchent une chaussure pour s’entraîner au trail sur de longues distances à un niveau moyen à faible, à un rythme moyen à lent.

Pour

Adhérence et traction de la semelle

Amortissement Fresh Foam

Durabilité

Contre

Un peu lourdes

Faible respirabilité

FICHE TECHNIQUE

Marca: New Balance

Modelo: Fresh Foam Hierro V6

Upper: Engineered Mesh

Media suela: Fresh Foam X

Suela: Vibram Megagrip

Drop: 8mm – 32mm talón y 24mm antepie-

Tallas disponibles: Del 36EU al 55EU

Peso: 313g (en talla 42,5EU)

Colores disponibles: Azul/Negro/Marrón, Rojo/Gris/Marrón, Azul/Lila/Negro (mujer) y Granate/Dorado (mujer)

Más información aquí

Résumé
Nom de l'article
Test: New Balance Fresh Foam Hierro V6
Description
New Balance Fresh Foam Hierro V6 En 2021, la marque nord-américaine New Balance, qui a plus de 100 ans d'existence, propose une nouveauté importante pour les amateurs de course en montagne. Il s’agit d'une de leurs chaussures de tra …
Auteur
DeporVillage
Nom de l'éditeur
DeporVillage
Logo de l'éditeur
Test: New Balance Fresh Foam Hierro V6

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *