Testons le gilet d’hydratation Camelbak Nano Vest, une solution efficace pour transporter la nutrition et l’hydratation durant vos sorties

Nous avons testé le gilet d’hydratation Camelbak Nano Vest. C’est pourquoi nous avons parcouru différentes distances pour tester son efficacité. En général, et peu importe les kilomètres du test, le poids du gilet est infime, même lorsque vous transportez les deux bidons Quick Stow de 0,5 litres qu’il inclut. De plus, la maille 3D est un grand actif pour maintenir la charge accrochée au corps et qui n’entraîne pas de gêne. En général, il est ergonomique et léger pour que le coureur se sente à l’aise tout au long de la course.

Son design esthétique offre deux options, le noir et bleu  pour maintenir un profil bas et le rouge pour gagner en visibilité qui, avec les réflecteurs qu’il incorpore, est un mécanisme de sécurité actif pour le coureur.

De 10 à 20 kilomètres

Sur les courtes distances, les prestations du gilet sont idéales grâce à sa grande capacité de transport, que ce soit pour les liquides ou les produits de nutrition. Dans les différentes sorties que nous avons parcourues entre 10 et 20 kilomètres, les ressources ont permis de répondre aux besoins des coureurs sans être épuisées. De plus, l’excellente respiration du gilet s’est traduite par un grand confort et une bonne performance, que ce soit sur le bitume ou en trail.

La poche que le gilet incorpore apporte une valeur ajoutée pour transporter des objets de valeur tels que le téléphone, les clés ou un petit produit de nutrition. Dans le cas de courte distance, il était utile pour transporter les deux premiers sans déstabiliser le sac à dos, et, par conséquent, maintenir une course continue sans aucun problème.

De 20 à 40 kilomètres

Sur de plus longues distances, la veste reste presque intangible pour le coureur grâce à son faible poids et à la stabilisation de la charge lorsqu’elle est attachée au corps. De plus, la pochette a été très utile pour transporter du gel, des barres et même un petit sachet avec des noix et du chocolat. Pour les longues distances, nous avons dû remplir le litre d’eau que les bidons Quick Stow peuvent transporter. Il est important de souligner la facilité avec laquelle le décapsuleur permet de boire facilement lorsque, sur de longues distances, on a besoin d’avoir accès au liquide rapidement pour s’hydrater.

50+ kilomètres

Le test définitif du Camelbak Nano Vest de 1,5 litre était un essai de 53 kilomètres par piste et il a été parfait. Il n’a provoqué de gêne à aucun moment et, de plus, ses attaches pour bâtons étaient parfaites pour les utiliser sur des terrains techniques et sans eux sur des zones plates. Durant le parcours, nous avons dû remplir les bidons Quick Stow à plusieurs reprises, mais grâce aux contrôles qui étaient tous les 10 ou 15 kilomètres, on n’a manqué de liquide à aucun moment.

Une autre caractéristique à souligner est l’ouverture sur la zone arrière où le coureur peut ranger sa veste coupe-vent lorsqu’il commence à faire chaud. Cette ouverture, étant élastique et adhérant directement à l’arrière de la veste, a permis que la veste ne soit pas gênante ni déstabilisante pour le poids léger du gilet Camelbak Nano Vest.

Gilet Camelbak Nano Vest : conclusions

En général, ce gilet d’hydratation offre une grande performance et est une source de liquide et de nutrition idéale pour une grande variété de distances. Le gilet Camelbak Nano Vest est utile sur le bitume et en Trail, mais dans cette deuxième modalité, le coureur peut tirer profit de toutes ses prestations.

Choisi Deporvillage pour vos achats.

Summary
Testons le gilet d’hydratation Camelbak Nano Vest
Article Name
Testons le gilet d’hydratation Camelbak Nano Vest
Description
Testons le gilet d’hydratation Camelbak Nano Vest, une solution efficace pour transporter la nutrition et l’hydratation durant vos sorties
Author
Publisher Name
Deporvillage Magazine
Publisher Logo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here