Un entraînement de running agréable

L’entraînement agréable au running est le sujet de ce post. En discutant avec vos amis, vous comprendrez que les résultats les plus importants ne proviennent pas d’une séance d’entraînement difficile ou longue. Au contraire, le succès est le résultat de la constance et de la continuité de l’entraînement. 

Ce n’est pas toujours facile, essentiellement pour deux raisons:

  1. Les blessures doivent être évitées
  2. La motivation doit être constamment trouvée.

1. Où trouver la motivation

La partie motivation est probablement la plus difficile à gérer. Il peut y avoir de nombreuses raisons à cela, mais il est clair que chacun est différent et que nous ne sommes pas tous naturellement prédisposés à l’auto motivation. 

Alors comment faire pour rester motivé jour après jour ?

Cela peut sembler une réponse stupide, mais en plus d’organiser les séances d’entraînement de manière à ce qu’elles soient stimulantes d’un point de vue métabolique, musculaire et mental, il est très important qu’elles soient également amusantes. C’est comme ça. Il n’est pas vrai que la course à pied est ennuyeuse et répétitive ou qu’un entraînement difficile n’est nécessairement que fatigue et « souffrance« .

2. Entraînement ludique

Une grande partie du plaisir vient de la variabilité des stimuli. C’est vrai dans la vie en général, mais encore plus dans l’entraînement : il est essentiel d’être le moins répétitif que possible. Le problème est que, souvent, lorsque vous courez, vous avez tendance à être monotone, à choisir les mêmes itinéraires et à vous engager sur des rythmes et des distances qui sont toujours très similaires les uns aux autres.

Ainsi, avec le temps, un plateau de performance est atteint : le corps s’adapte à ce type d’effort et n’en retire plus de bénéfices efficaces

Par conséquent, après avoir compris et étudié ses propres caractéristiques, le premier objectif doit être d’adopter un système d’entraînement complet et stimulant qui améliore les performances à tous points de vue.

De quelle manière ?

Au niveau musculaire avec un travail de course visant à augmenter la force. Technique et vitesse pour améliorer l’impulsion, l’appui et la fréquence. Enfin, des courses plus longues pour augmenter l’endurance et la capacité à brûler les graisses comme source d’énergie. En d’autres termes, sur un mois, il ne devrait jamais y avoir deux semaines similaires.

3. Variabilité

Varier les stimuli signifie varier le travail, la durée et la distance parcourue lors de chaque séance d’entraînement. En acquérant de nouveaux stimuli et en découvrant des sensations différentes, vous ne courrez pas le risque de vous ennuyer. Si la semaine n’est pas monotone, la motivation et la volonté de s’entraîner continuellement resteront constantes dans le temps. C’est donc la régularité qui fera la différence par rapport aux autres.

4. Avec ou sans coach?

Bien sûr, ce que nous avons écrit est idéal s’il y a un coach derrière nous. En effet, la possibilité d’être suivi par un coach est certainement un avantage. Si nous avons du mal à obtenir de l’aide de l’intérieur, il peut être utile d’obtenir de l’aide de l’extérieur. Mais tout le monde ne choisit pas l’aide d’un professionnel. 

Comment se gérer de manière autonome ?

La plus grande difficulté est d’avoir l’enthousiasme nécessaire pour commencer l’entraînement à chaque fois. Nous savons bien qu’à la fin de l’entraînement, nous nous sentirons satisfaits grâce à la production d’endorphines, mais avant de commencer, nous apportons avec nous la fatigue d’une journée de travail, le stress et peut-être l’inconfort d’une météo pas toujours agréable.

C’est là que la motivation doit prendre le dessus : elle doit être le levier qui, chaque jour, nous fait faire ce premier pas qui fait la différence entre un excellent entraînement et un après-midi lambda passé sur le canapé à se plaindre d’une mauvaise journée ou, pire encore, à ruminer sur le fait que nous n’avons pas eu la force d’aller courir. 

À la fin de l’année, ce sont ces petites avancées du quotidien qui feront toute la différence. 

Pour nous, la course à pied n’est pas et ne doit pas devenir un travail. La capacité à terminer les entraînements sera d’autant plus forte que nous aurons du plaisir et que les résultats seront gratifiants.

Un conseil concret est de toujours essayer de mettre en place des parcours différents qui peuvent stimuler la curiosité et surtout nous distraire : de cette façon, l’attention du cerveau passera de l’effort à l’observation de l’environnement.

S’entraîner avec des personnes positives et joyeuses est un autre conseil essentiel. Si nous n’avons pas d’objectif qui nous pousse à nous entraîner, sortir à plusieurs permettra de partager l’engagement et l’effort et, surtout, cela nous obligera à avoir une heure et un rendez-vous précis que nous ne pouvons pas manquer.  

Ce ne sont là que quelques tuyaux et stratagèmes pour faire du sport automatiquement. Ils aident, jour après jour, à vaincre la résistance initiale qui conduirait à s’ennuyer sur un canapé.

Retrouvez tous les produits de running sur Deporvillage.

Stefano Francescutti

Résumé
Nom de l'article
Un entraînement de running agréable
Description
Un entraînement de running agréable L'entraînement agréable au running est le sujet de ce post. En discutant avec vos amis, vous comprendrez que les résultats les plus importants ne proviennent pas d'une séance d'entraînement dif …
Auteur
DeporVillage
Nom de l'éditeur
DeporVillage
Logo de l'éditeur
Un entraînement de running agréable

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.